Bienvenue sur le site https://www.chirurgiefaciale.fr ! E-Mail: docteurfroget@chirurgiefaciale.fr | Tél. : 04.74.70.39.20

Ostéotomie du menton

Génioplastie

La génioplastie est une intervention de chirurgie qui consiste à modifier la position de la partie osseuse de la mâchoire responsable de la forme du menton.
Cette intervention est aussi appelée « mentoplastie », ou « ostéotomie du menton ».
Elle est parfois associée à une autre chirurgie des mâchoires, ou à une rhinoplastie dans le cadre d’une « profiloplastie ».

Elle s’adresse aux patients présentant un menton trop en arrière, en avant, trop petit ou asymétrique.

Exemple d’intervention Ostéotomie du menton

Menton en arrière

Rétrogénie

Opération du menton

Après génioplastie

Déroulement de l’intervention

L'anesthésie et l'hospitalisation
La génioplastie se fait toujours sous anesthésie générale.
Une nuit d’hospitalisation en post opératoire est indispensable : la sortie se fait le lendemain matin.
L'intervention et les suites opératoires
L’incision se fait dans la gencive, il n’y a donc aucune cicatrice visible.
La partie osseuse du menton est découpée à l’aide d’un piézotome (scie à ultra-sons), repositionnée, puis fixée à l’aide de mini-plaques et de mini-vis en titane.
L’intervention est habituellement peu douloureuse, la lèvre inférieure peut être anesthésiée transitoirement en post-opératoire.
L’hospitalisation est d’une nuit pour s’assurer de l’absence de saignement. Hématome et œdème du menton sont habituels pendant environ 2 à 3 semaines. Il faudra manger mou pendant une dizaine de jours, le temps que la muqueuse buccale cicatrise.
L’arrêt de travail est en moyenne de 10 jours.
Les sports à risque de contact peuvent être repris après 3 mois.
Résultats et complications
HÉMATOMES
La plupart du temps sans gravité, ils nécessitent parfois d’être évacués en urgence.
TROUBLES DE LA SENSIBILITÉ DE LA LÈVRE
Cela est habituel en post opératoire. La récupération se fait en quelques jours ou en quelques semaines.
INFECTION
Rare, une infection peut survenir dans les 15 jours qui suivent l’opération. Un traitement antibiotique adapté est alors nécessaire, parfois l’évacuation d’un abcès est indispensable.
ABSENCE DE CICATRISATION OSSEUSE
Très rare, elle impose de réaliser une nouvelle intervention.
CAL VICIEUX
Il s’agit d’une consolidation en mauvaise position. Cela est très rare et peut mener à une nouvelle intervention.
AUTRES CAS
D’autres complications sont possibles, elles vous seront expliquées lors de la consultation et une fiche d’information vous sera remise.