Bienvenue sur le site https://www.chirurgiefaciale.fr ! E-Mail: docteurfroget@chirurgiefaciale.fr | Tél. : 04.74.70.39.20

Ostéotomie mandibulaire

Opération de la mâchoire du bas

L’ostéotomie mandibulaire, aussi appelée ostéotomie sagittale bilatérale mandibulaire (OSBM), est l’intervention qui consiste à remettre la mandibule (mâchoire du bas) dans la bonne position.

Exemple d’intervention

Rétromandibulie

Rétromandibulie

Ostéotomie de la mandibule

Après ostéotomie d’avancée mandibulaire

Déroulement de l’intervention

L'anesthésie et l'hospitalisation

L’ostéotomie mandibulaire se fait sous anesthésie générale.
L’hospitalisation dure 2 à 4 jours.
L'intervention et les suites opératoires

L’intervention se fait par l’intérieur des gencives du bas, il n’y a donc aucune cicatrice visible.
La mandibule est découpée aux ultra-sons puis fixée dans sa nouvelle position par des mini-plaques en titane et des mini-vis. L’intervention dure entre 1 et 2 heures. Après l’intervention, les douleurs sont peu importantes car les nerfs de la sensibilité sont engourdis. Vous avez cependant des médicaments contre la douleur en perfusion.
Au réveil votre mâchoire est guidée par des élastiques d’orthodontie dans la nouvelle position (pas de blocage de la mâchoire).
Dès le réveil vous pouvez parler, et vous mangez le lendemain matin de l’intervention. Après 2 à 3 jours, vous pouvez reprendre une alimentation molle (purée, steak haché, poisson, compote, yaourt, légumes cuits à l’eau….).
L’arrêt de travail dure entre 15 jours et 3 semaines. Vous pouvez reprendre une activité sportive douce après 3 semaines, comptez 3 mois pour les sports de combat.
Résultats et complications

Le résultat est immédiat après l’intervention : la mâchoire est dans la bonne position.
Vous serez gonflé pendant une dizaine de jours, puis l’œdème disparaît progressivement en 1 mois. Un léger œdème peut persister encore 2 mois. La sensibilité des lèvres revient lentement, en plusieurs mois.
Même si les complications sont relativement rares, il est indispensable que vous en ayez connaissance :
HÉMATOMES ET INFECTION
Rares, parfois un traitement antibiotique est nécessaire, exceptionnellement une reprise chirurgicale pour évacuation d’un hématome, ou pour évacuation d’un abcès.
TROUBLES DE LA SENSIBILITÉ DE LA LÈVRE INFÉRIEURE
C’est la complication la plus fréquente, car la récupération du nerf passant dans la mandibule est parfois longue. Il persiste parfois une séquelle avec diminution définitive de la sensibilité d’une partie du menton. Cette séquelle est habituellement bien acceptée par les patients et ne pose aucun problème.
AUTRES CAS
D’autres complications sont possibles, elles vous seront expliquées lors de la consultation et une fiche d’information vous sera remise.