Bienvenue sur le site https://www.chirurgiefaciale.fr ! E-Mail: docteurfroget@chirurgiefaciale.fr | Tél. : 04.74.70.39.20

Reconstruction cutanée du visage

Réparation du visage après tumeur

La reconstruction du visage après l’exérèse d’une tumeur cutanée fait appel à de nombreuses techniques. La reconstruction peut avoir lieu au cours de la même opération que l’exérèse de la tumeur, ou dans une seconde opération après analyse anatomopathologique (on parle alors de « chirurgie en deux temps).
La chirurgie réparatrice cutanée du visage peut aussi se faire après une plaie, une morsure, un accident: les techniques utilisées sont les mêmes.

principales techniques de reconstruction

LA FERMETURE DIRECTE par des points de suture quand cela est possible.
LA GREFFE DE PEAU qui consiste à prélever de la peau sur une autre zone (derrière l’oreille, dans le cou…) puis de la suturer sur la zone opérée. Cette technique est relativement simple, mais ne donne pas forcément les meilleurs résultats sur le plan esthétique ou fonctionnel. Cette technique a pourtant l’avantage de faciliter la surveillance en cas de risque de récidive, et est donc parfois la seule possible.
LE « LAMBEAU LOCAL » ou « plastie locale », qui consiste à utiliser la peau qui est à proximité de la perte de substance, et de la faire basculer pour fermer.

exemples de reconstruction cutanée

Reconstruction nasale
La reconstruction nasale, qu’elle soit faite après l’exérèse d’une tumeur ou après un accident, nécessite généralement plusieurs temps opératoires.
Dans les cas les plus simples, un lambeau local ou une greffe de peau permettra de couvrir la perte de substance. Mais dès que la perte de substance est pluri-tissulaire (peau, cartilage/os, muqueuse), il faudra remplacer chaque tissu manquant par un tissu de remplacement : une première intervention se fait sous anesthésie générale pour apporter ces tissus, puis une deuxième intervention permet de sevrer le lambeau.
Enfin des retouches sous anesthésie locale sont en général nécessaires quelques mois plus tard lorsque tous les tissus sont bien intégrés, afin d’obtenir un résultat satisfaisant.

RÉSULTAT D’UNE RECONSTRUCTION DU NEZ

morsure au visage

Perte de substance pluritissulaire par morsure

nez reconstitué

Après lambeau et greffe de cartilage

Paralysie faciale
En fonction de l’origine de la paralysie, de son ancienneté, de sa possibilité de récupération et après un bilan éléctromyographique, différents traitements sont possibles.
Schématiquement, le traitement des paralysies faciales fait appel à deux types de chirurgie : les micro-anastomoses nerveuses et les transferts musculaires.
Le transfert du muscle temporal (myoplastie temporale selon la technique de Labbé) permet d’obtenir des résultats très satisfaisants pour la réanimation de la paralysie de la lèvre, avec récupération d’une mobilité au sourire.

RÉSULTAT D’UNE MYOPLASTIE DU MUSCLE TEMPORAL

Reconstruction de l'oreille
La reconstruction des pertes de substance de l’oreille fait appel aux lambeaux locaux, et aux greffes de cartilage.
Dans la plupart des cas l’intervention se fera soit en un temps sous anesthésie locale si un lambeau seul suffit, soit en deux temps si une greffe de cartilage est nécessaire. Le cartilage utilisé provient de l’oreille reconstruite ou de l’oreille saine. Dans de très rares cas un prélèvement de cartilage costal est nécessaire (otopoïèse totale).

RÉSULTAT D’UNE RECONSTRUCTION DE L’OREILLE PAR GREFFE DE CARTILAGE ET LAMBEAU CUTANÉ

reconstruction de l'oreille

Perte de substance de l’oreille

greffe de cartilage oreille

Reconstruction de l’oreille

Reconstruction de la joue
La reconstruction jugale se fait en général en un seul temps opératoire par un lambeau.
La taille de la perte de substance, et surtout sa localisation sur la joue, influenceront le résultat esthétique: les cicatrices sont camouflées dans les plis naturels quand cela est possible. Dans les cas favorables, les ciactrices sont très discrètes.

PERTE DE SUBSTANCE PALPÉBRO-JUGALE

perte de substance de la joue

Perte de substance de la joue

Reconstruction de la joue

Après reconstruction de la joue