Reconstruction cutanée du visage

Chirurgie faciale à lyon, confiez votre visage à un spécialiste reconnu
Vous êtes ici : Accueil > Chirurgie réparatrice > Reconstruction cutanée

Réparation du visage après une tumeur ou un accident

La reconstruction du visage après l’exérèse d’une tumeur cutanée fait appel à de nombreuses techniques. La reconstruction peut avoir lieu au cours de la même opération que l’exérèse de la tumeur, ou dans une seconde opération après analyse anatomopathologique (on parle alors de « chirurgie en deux temps »).
La chirurgie réparatrice cutanée du visage peut aussi se faire après une plaie, une morsure, un accident: les techniques utilisées sont les mêmes.

Principales techniques de reconstruction

  • La fermeture directe par des points de suture quand cela est possible.
  • La greffe de peau qui consiste à prélever de la peau sur une autre zone du corps (derrière ou devant l’oreille, dans le cou…) puis à la suturer sur la zone à reconstruire. Cette technique est particulièrement efficace et très utile dans de nombreuses situations.
    Elle a l’avantage de ne pas créer d’autres cicatrices visibles sur le visage que celle liée à la tumeur, n’entraine pas ou peu de déformation de la zone reconstruite.
    En revanche, la peau greffée n’est pas toujours identique à celle de la zone reconstruite pour la couleur ou la texture, donnant un aspect de patch de peau (« effet patch »).
    Parfois la greffe ne prend pas, imposant alors une reprise chirurgicale ou une cicatrisation dirigée.
    Le greffe de peau a l’avantage de faciliter la surveillance en cas de lésion à haut risque de récidive, et c’est alors une solution à privilégier.
  • Le « lambeau » ou « plastie », qui consiste à utiliser la peau qui est à proximité de la perte de substance et à la faire pivoter pour fermer. Il existe de très nombreux lambeaux, chacun ayant ses particularités.

Lors de la consultation je vous expliquerai mon choix de reconstruction, avec ses avantages et ses inconvénients.

Morsure au nez

Reconstruction du Nez après une morsure

La reconstruction nasale, qu’elle soit faite après l’exérèse d’une tumeur ou après un accident, nécessite généralement plusieurs temps opératoires.
Dans les cas les plus simples, un lambeau local ou une greffe de peau permettra de couvrir la perte de substance. Mais dès que la perte de substance est pluri-tissulaire (peau, cartilage/os, muqueuse), il faudra remplacer chaque tissu manquant par un tissu de remplacement :

  • une première intervention se fait sous anesthésie générale pour apporter ces tissus,
  • puis une deuxième intervention permet de sevrer le lambeau.
  • Enfin des retouches sous anesthésie locale sont en général nécessaires quelques mois plus tard lorsque tous les tissus sont bien intégrés, afin d’obtenir un résultat satisfaisant.
Réparation du nez
Morsure au nez

Reconstruction de l’oreille

La reconstruction des pertes de substance de l’oreille fait appel aux lambeaux locaux, et aux greffes de cartilage.
Dans la plupart des cas l’intervention se fera soit en un temps sous anesthésie locale si un lambeau seul suffit, soit en deux temps si une greffe de cartilage est nécessaire. Le cartilage utilisé provient de l’oreille reconstruite ou de l’oreille saine. Dans de très rares cas un prélèvement de cartilage costal est nécessaire (otopoïèse totale).

Réparation du nez
Morsure au nez

Reconstruction de la joue

La reconstruction jugale peut se faire par un lambeau.
La taille de la perte de substance, et surtout sa localisation sur la joue, influenceront le résultat esthétique: les cicatrices sont camouflées dans les plis naturels quand cela est possible. Dans les cas favorables, les cicatrices sont très discrètes.

Réparation du nez

Adresse

49 rue du Cdt Charcot
69110 Sainte‐Foy-Lès‐Lyon

Téléphone

04.74.70.39.20

E-mail

docteurfroget@chirurgiefaciale.fr

Réseaux sociaux

Instagram