Tumeurs cutanées du visage

Chirurgie faciale à lyon, confiez votre visage à un spécialiste reconnu
Vous êtes ici : Accueil > Chirurgie réparatrice > Tumeur cutanée

La chirurgie tumorale

L’exérèse d’une tumeur du visage doit répondre à des règles précises car il est impératif de supprimer la lésion cancéreuse en totalité afin qu’elle ne récidive pas.
Le chirurgien doit réaliser des « marges de sécurité », car on sait que la tumeur est en réalité plus grande que la partie visible à l’œil nu.
La tumeur retirée sera ensuite analysée afin de confirmer sa nature, et de s’assurer de la qualité de l’exérèse.
Les « marges de sécurité » sont variables en fonction du type de tumeur et en fonction de sa localisation : de quelques millimètres jusqu’à plusieurs centimètres. Elles sont définies par les sociétés savantes et validées par l’Institut National du Cancer et par la Haute Autorité de Santé.
Dans certains cas, un avis sera pris auprès d’un groupe d’experts (Réunion de Concertation Pluridisciplinaire).
L’objectif du chirurgien est donc double : faire en sorte que la tumeur soit correctement retirée, et que les conséquences esthétiques et fonctionnelles soient acceptables pour le patient.

Mélanome de Dubreuilh sur le nez

Qu’est-ce qu’un mélanome ?

Le mélanome est une tumeur cutanée dont le potentiel évolutif est important. La prise en charge du mélanome nécessite de réaliser un bilan d’extension et une déclaration en RCP (Réunion de Concertation Pluridisciplinaire).
Le traitement du mélanome est chirurgical, avec des marges de sécurité allant de 0.5 cm à 2 cm. Une reconstruction est réalisée en général dans le même temps opératoire que l’exérèse de la tumeur. En fonction des caractéristiques du mélanome, la biopsie du ganglion sentinelle peut être proposée.
Mélanome de la jour, intervetion chirurgicale
Carcinome spinocellulaire sur la joue

Qu’est-ce qu’un carcinome spinocellulaire ?

Le carcinome spinocellulaire -ou carcinome épidermoïde cutané- est une tumeur cutanée fréquente. Pris en charge dans sa forme débutante son traitement est simple et définitif. Cependant, certains carcinomes spinocellulaires peuvent être plus agressifs avec un risque de récidive et de diffusion.
Carcinome spinocellulaire superficiel étendu de la joue
Carcinome basocellulaire du nez

Qu’est ce qu’un carcinome basocellulaire ?

Le carcinome basocellulaire est la tumeur cancéreuse cutanée du visage la plus fréquente.
C’est une tumeur « à malignité locale » : elle ne donne pas de métastase, mais évolue localement et peut être responsable de destructions tissulaires si on ne la traite pas.
En fonction de sa localisation et de ses caractéristiques cliniques et histologiques, les marges de sécurité peuvent varier de quelques millimètres à plus d’un centimètre.
Certaines zones du visage sont considérées comme étant à risque plus élevé de récidive, mais ce sont aussi des zones où l’exérèse d’une tumeur pourra engendrer des séquelles esthétiques et fonctionnelles : une reconstruction est donc nécessaire.
carcinome basocellulaire sourcil et paupière

Adresse

49 rue du Cdt Charcot
69110 Sainte‐Foy-Lès‐Lyon

Téléphone

04.74.70.39.20

E-mail

docteurfroget@chirurgiefaciale.fr

Réseaux sociaux

Instagram